Fichier 1
Chargement

Youssef Khalil

A participé à:
  • Masterclass - 2018 - session #1

Oeildeep n'est pas une simple formation de photo, c'est avant tout une aventure humaine où j'ai appris pendant les 6 mois à me considérer en tant qu'humain pour pouvoir m'exprimer au mieux en tant que photographe.  Qu'est-ce que je veux raconter ? De quelle manière, et comment l'exprimer au mieux ? Comment trouver mon style ? Comment donner plus de profondeur à mes créations ? Toutes ces questions ont été abordées et malgré le fait que je n'étais qu'un simple amateur, j'ai pu trouver une voie à explorer grâce au suivi des intervenants qui ont été dès le début très appliqués, très investis, déterminés à nous apprendre tout en respectant notre identité artistique.  De la culture photographique, aux différentes techniques, et encore les nouveaux modèles à exploiter, je sors vraiment enrichi avec tant d'idées que je m'impatiente d'expérimenter. La différence entre les intervenants a été tellement bénéfique, a permis à chacun d'entre nous de se rapprocher de celui dont le style conviendrait le plus, mais en plus à ne pas nous enfermer dans un univers en particulier, pour arriver à une sorte multidisciplinarité. Y aurait encore tant à dire, tellement cette formation a à donner.  Pour faire court, je recommande vivement ! Un énorme merci au travail monumental de Sonia, ainsi qu'un grand merci à Jean-Christian Bourcart, Stefano de Luigi et Laura Serrani qui m'ont fait évoluer tant photographiquement qu'humainement ...

 -

« Vestige de mon enfance »

 Après 7 ans en France auprès de ma mère, je retourne en Égypte, mon pays d’origine, là où j’ai passé les 18 premières années de ma vie. Sept ans sans contact avec mon père, ma famille paternelle, mes amis d’enfance. 

La dernière fois que j’y étais, j’étais une jeune fille nommée Laila, mais j’y reviens étant un jeune homme; Youssef. 

Pour surmonter l’épreuve de la confrontation, je m'arme de ma caméra et décide de documenter ma rencontre avec mon pays d’origine, et surtout mon père.

Ce projet est né de mon besoin de replonger dans l’abysse du passé afin de me détacher de ses cordes étouffantes et me permettre de mieux appréhender le présent. Avec ce film, je veux explorer les multiples facettes/façades de mon histoire. Moi, jadis une fille, grandit avec ce père, cet homme seul qui m’aimait tant mais qui m’a aussi tant abîmé. Comment assumer cette rage qui m’a habitée, enfant innocente, souriante et docile mais qui rêvait secrètement de tuer ce père abusif, suffocant.

Un retour d’abord dans son appartement, aujourd’hui encombré, sale, en ruine, qui fut le témoin silencieux de mes blessures jamais cicatrisées, et qui encore accueille la souffrance permanente de mon père.

Puis le voyage dans ce pays qui est mien, longtemps enfouis, refoulé, oublié, au fin fond de mon inconscient, tant la séparation m’a été douloureuse.

Je réécris donc le passé et y trouve un refuge pour pouvoir me réunir avec l’amour, apaiser mon âme et renaître de mes propres cendres.

Fichier 1