Fichier 1
Chargement

Isabelle Ehrler

A participé à:
  • Masterclass - 2019 - session #2

Photographe amateur, Il m'était presque impossible de me sentir sûr de moi tant sur mes images qu’au niveau du type d’appareil photo. À travers les riches échanges, l’analyse des intervenants et leurs suivis régulier, ainsi que le feedback direct du groupe, l’avancé de mon projet a pris une nouvelle direction. Plus avisée j’ai vraiment apprécié les conseils qui m’ont été donnés pour découvrir d’autres méthodes, réaliser l’éditing de mes images, apprendre à construire un texte de présentation, aiguiser un peu mon sens critique et découvrir de nombreux artistes.

La masterclass Oeildeep m’a permis de progresser de manière significative et d’élargir de manière plus sereine et assumé mon travail en cours ainsi que mes projets futurs. Tout ce qui me semblait vague m’est apparu clairement.

-

Le grain de beauté du Saint

Passionnée par les signes du temps que certains lieux révèlent… intriguée par l’architecture de mystérieuses pépites aux dômes blanchis à la chaux… fascinée par la part de sacralité qu’il s’en dégage, porte reliant le monde réel de l’imaginaire, je sillonne le territoire du Maroc et constitue un inventaire intime des mausolées qui se dévoilent sur mon chemin, au-delà du temps. Mystiques héritages archéologiques, ces sanctuaires du passé, emplis de croyances, accompagnent au beau milieu de la vie chaotique, les femmes et les hommes de ce pays. Ces koubbas datant des siècles passés semblent figées dans le temps. D’hier à aujourd’hui, la population vient

toujours invoquer le Saint, lui adressant des voeux pour soigner les maux du corps et de l’âme, chercher la paix, ou implorer la baraka, De son passage, il ne reste que de minces traces noires laissées par les flammes des bougies léchant les murs, morceaux de tissus effilés noués avec soin aux branches du plus vieil arbre ou buisson avoisinant le mausolée. Votifs faits de fragments de vêtements ou de sous-vêtements offerts au Saint pour acquitter un voeu ou s’ affranchir de tout envoutement.

Au fil de mes intrusions volées, mêlant quiétude solitaire et exaltation mystique, une réelle affection est née et me lie à l’univers de ces vestiges faussement appelés « Marabouts ». Riches d’anecdotes de contes et de légendes, l’une d’entre elles dit qu’un palmier venant à pousser tout près d’un sanctuaire représenterait, le grain de beautédu Saint …

Spectatrice silencieuse au coeur de ses mausolées aux tonalités olfactives ambrées, sous notes d’encens, mon esprit et mon coeur oscillent entre fascination et imaginaire que je capture par l’image.

Fichier 1